Le Phrabang

Le Phra Bang (écrit aussi "Phrabang" ou "Pra Bang", ce signifie littéralement "le très vénéré") est le palladium du Laos, c’est-à-dire l’emblème mystique national du pays. C’est une statue haute de 83cm, de 43,4 kg, recouverte de feuilles dorées d’un alliage à 3 composants, princilapement composé d’or.

Selon la légende, cette statue aurait été élaborée au Sri Lanka (Ceylan, d’où vient le Bouddhisme Therravada) entre le 1er et le 9ème siècle. Elle aurait été offerte au roi Khmer Indravarman 1er, le batisseur d’Angkor au début du 9ème siècle, avant d’être offerte en 1355 à Fa Ngum, après la création du Royaume du Million d’Elephants et du Parasol Blanc.

Toujours selon la légende, c’est le roi Kmer (beau-père de Fa Ngum) qui, pour modérer son gendre guerrier conquérant et despotique, lui fit envoyer une mission Cambodgienne composée de :

  • 20 érudits religieux
  • 3 lettrés et savants
  • 3000 maîtres, artisans, et ouvriers bâtisseurs spécialisés
  • 1000 religieux Bouddhiques
  • un moine Bouddhiste de Sri Lanka
  • 1000 gouvernantes, nourrisses, dames d’honneur et serviteurs
  • des livres sacrés
  • une jeune pousse de Banian (l’arbre sacré de Bouddha)
  • le Phra Bang, pour la protection, la prospérité et le bonheur du peuple et du pays Lao.

La statue arriva à Luang Prabang en 1359, après 3 ans passés à Vientiane.

Le Phra Bang est considérée comme un symbole de la règle de droit au Laos, seul un pur et véritable gouvernement peut détenir l’image sacrée. Son histoire, comme celle du Laos, est tumultueuse.

  • en 1479, la statue aurait été transportée à Vientiane à cause de la guerre menée entre le royaume de Luang Prabang et celui d’Annam et y serait restée 10 ans.
  • en 1489, à son retour à Luang Prabang (alors appelée Muang Xient Thong) le roi Sam Sene Thai installa the Pra Bang au temple Vat Xieng Kang. 2 ans plus tard, il était transféré au temple Vat Manorom à l’occasion du changement de nom de la capitale qui devint Muong Luang Prabang.
  • en 1513, le roi King Vixunnarath transféra the Pra Bang au temple Vat Vixun (qui fut longtemps la bibliothèque nationale des écrits et principes sacrés du Laos)
  • en 1560, le roi King Say Setihathirath, transferrant la capitale à Vientiane le prit avec lui (d’autres sources attestent que le Phra Bang aurait en fait été volé par le frère du roi qui s’emparant de Vientiane, fit apporté la statue sacrée en 1707)
  • en 1778, les Siamois (aujourd’hui Thaïlandais) envahirent Vientiane, s’emparèrent du Phra Bang ainsi que du Phra Keo pour les remettre à Bangkok.
  • en 1782, le Phra Bang retourne à Vientiane (mais non le Phra Keo) après une série d’événements malheureux attribués à l’absence de leur palladium.
  • en 1828, les Siamois enlèvent une nouvelle fois la statue et la remettent à Bangkok
  • en 1867, à l’occasion d’un changement de gouvernance, la statue sacrée retourna à Luang Prabang après avoir séjourné 7 jours à Xieng Men (sur la rive opposée du Mékong). Elle fut tour à tour logée à l’endroit du palais royal, du Vat Vixoun, puis du Vat Mai
  • depuis 1941, le Phra Bang séjourne dans une des pièces du Palais Royal (qui fait depuis office de musée) avant qu’elle ne puisse prendre place, ultérieurement dans un pavillon particulier en voie de construction.

Chaque année, au 3ème jour du Nouvel An Lao, le Pha Bang prend place dans la cour du Temple Vat Maï pour y être exposé à la population qui, en une sorte de procession, la purifie en lui remettant de l’eau.