Vat Aham

Vat Aham signifie "Le Monastère du Cœur épanoui". Ce temple fut certainement construit au début du XIXe siècle et semblait servir notamment à la médiation et aux réunions entre le culte des esprits et la pratique Bouddhiste. Avoisinant le Vat Vitsoun, il est relativement calme alors même que le quartier devient depuis quelques années le siège de la vie nocturne de Luang Prabang.

On remarquera 2 tigres stylisés gardant la pagode, et les statues des gardiens Ravana et Hanuman (figures centrales de temple du Ramayana indien épique et de ses contre-parties laotiennes, le Phalak Phalam) se tenant aux coins méridionaux et orientaux du porche frontal. À la différence d’un certain nombre d’autres pagodes de Luang Prabang, il n’y a aucune décoration externe sur les murs du porche.

On remarquera également le nombre de supas et les 2 "Bhodi" (banyan ou Bo), ces arbres qui abritent le protecteur de l’esprit royal, le Haw Phi Khon.

Durant la plus grande partie du XIXe siècle, et avant que le Vat Mai ne lui succède, le Vat Aham servait de résidence au Sangkhalat, le Patriarche Suprême du Bouddhisme ; et dans le même temps, il était considéré comme le centre du culte des gardiens de Luang Prabang, les esprits Devata Luang : Phou Gneu et Gna gneu dont les masques et les danses sont toujours présents lors de cérémonies notamment à l’occasion du Nouvel An Lao.