Les arts religieux

Près d’une trentaine de pagodes parsèment Luang Prabang, ce qui fait de la ville l’un des haut lieux du Bouddhisme en Asie du Sud-Est. Les arts s’y sont développés depuis le XIVe siècle, tantôt sous influence Birmane, Siamoise, Khmer, Chinoise, et Française au siècle dernier. Pour autant, Luang Prabang a su conserver sa propre architecture et des arts qui perdurent aujourd’hui, au confluent du Bouddhisme et de l’Indouisme.