Agenda
Accueil > Le Laos > Bouddhisme

Bouddhisme

Principes du Bouddhisme
Le Bouddhisme est né en Inde 500 ans avant notre ère, à peu près à la même époque que Pythagore. Il fut révélé par la parole d'un homme de noble origine (fils de roi ou de raja) qui consacra son existence à chercher le remède à la souffrance des hommes, (...)
La vie du Bouddha suprême
Selon le calendrier bouddhique, utilisé encore dans de très nombreux pays et notamment au Laos, la naissance de Bouddha remonte à très exactement 543 ans avant JC. Les historiens sont unanimes quant à l'effective existence d'un homme, Gautama (aussi (...)
Les différentes voies du bouddhisme
Le Laos est dans sa très grande majorité bouddhiste (plus de 60% de la population) tendance Theravada ou petit véhicule. Car le Bouddhisme, tout comme le christianisme, cache de nombreux schismes et fractures qui datent de la mort de Bouddha. L'une (...)
La pratique du bouddhisme à Luang Prabang
La pratique du Bouddhisme, partagée par la majeure partie des laotiens, rythme leur vie dès le matin. En fait comme on le dit ici, la journée prend naissance le soir, par la préparation du riz collant qui servira de base aux offrandes du matin. Ce (...)
Règles durant la quête matinale
La quête matinale des bonzes (en Lao Tak bat) est une tradition vivante de la population de Luang Prabang. Elle est devenue une attraction touristique majeure en raison de sa beauté. Cependant, lorsque les touristes n'en connaissent pas les (...)
La légende de la naissance de Bouddha
Son père, Suddhodona était le roi des Sakya (il ne fut probablement que Raja, soit propriétaire terrien de la caste des guerriers) ayant épousé la reine Maya, fort sage et vertueuse qui demeura chaste jusque dans l'état du mariage. Elle eut un jour un (...)
Traduction du livre : aux sources du Bouddhisme
Livre écrit par Phra Met Analayo _ Traduction de l'anglais en français par Benolaos Les Sources du Bouddhisme. Que toutes les personnes vertueuses soient bénies ; quiconque est désireux de s’affranchir de la souffrance, ou plus exactement de « Dhukka (...)